Illuminae #1 ♣ Jay Kristoff & Amy Kaufman


?

♥ COUP DE CŒUR ♥ 

Ce roman est complètement dingue !!
Outre la mise en page unique et originale à souhait, l’histoire en elle-même est aussi passionnante que l’objet livre est magnifique.
Quoi qu’il en soi, j’ai adoré et je compte bien me procurer la suite dès que possible.

Un peu comme tout le monde je crois, j’ai découvert ce livre via les réseaux sociaux. Instagram, Facebook, Youtube,… dès sa sortie en vo, ce livre a fait le tour de la toile. Les close-up fait au sein des pages ont suffit à me convaincre. D’ailleurs, je n’avais aucune idée de ce qui pouvait bien se dérouler au cœur du roman et ça m’allait bien. Pas besoin de synopsis lorsqu’un tel ouvrage est présenté car on sait que si le livre est aussi bien travaillé, l’histoire doit certainement être à la hauteur de ce travail éditorial. C’est d’ailleurs l’une des raisons qui m’a poussé à me procurer Illuminae en VO et non en VF dont le broché perd du cachet par rapport au relié (en hardback).


video


Venons-en à mon avis – plus que positif bien sûr ^^.
Si j’ai eu du mal au début à rentrer dans l’histoire, ce n’est pas vraiment de la responsabilité des auteurs mais plutôt au fait que j’étais un peu rouillée au niveau de mon anglais (dont mes connaissances sont orientées scientifiques) mais aussi parce que les termes de science-fiction m’étaient pour la plupart inconnus. Par conséquent, le dictionnaire de traduction fût mon meilleur ami durant les 100 premières pages. Sans oublier qu’il faut un temps d’adaptation au format particulier des chapitres. Clairement, on se plonge dans le récit sans trop savoir de quoi il en retourne. Les documents s’enchaînent sans présentation préalable des personnages ou de la situation. Au lecteur donc de démêler les informations et de construire le récit au fur et à mesure. Ainsi, plus les pages défilent, plus on rentre dans un univers de space-opéra passionnant où se mêlent une guerre intergalactique, un virus mortel et une Intelligence Artificielle qui a disjoncté.



Et puis, je ne sais pas ce qui s’est passé mais d’un coup, tout s’accélère. J’ai ressenti une pression incroyable en suivant les périples des personnages. Impossible de lâcher le livre sans arriver au bout. Sans savoir ce que les auteurs m’ont réservé. Sans savoir ce qui se cache derrière tout ça et franchement, je n’ai pas vu venir la fin jusqu’à la conversation qui clôture l’histoire. Si au début, je me posais pas mal de questions et élaborais des théories plus loufoques les unes que les autres sur ce qui se déroule dans les vaisseaux, il est arrivé un moment où j’ai lâché prise pour me laisser porter par les événements.




Bref, Illuminae relate une histoire avec de l’action, de l’amitié, un questionnement sur notre futur mais avec des personnages pour lesquels il est difficile de s’attacher. Justement, là où la mise en pages apporte un gros plus pour nous embarquer dans l’univers (et les étoiles), elle crée une certaine distance entre le lecteur et les protagonistes. J’avoue avoir eu un peu de mal à discerner certains d’entre eux. Il faut vraiment lire tous les détails et pas seulement le texte sinon on risque de passer à côté de certains. J’ai eu l’impression d’oublier quelques personnes que je retrouvais au moment de leur disparition ou leur réapparition – oui, j’ai oublié de vous dire que les auteurs n’ont pas lésiné sur l’avenir incertain des personnages.

En résumé, un livre génial aussi intéressant à l’extérieur qu’à l’intérieur.

************************

Commentaires