Les enfants d'Erebus #1 ♣ Jean-Luc Marcastel

Paris, 1935. Lorsqu'un inconnu débarque chez l'explorateur Armand de Carsac dans l'intention de voir un étrange obélisque, Jade, âgée de 16 ans, comprend que son père ne lui a pas tout dit de l'expédition Antarctique, qui se solda par un échec cuisant quelques années auparavant. Quels secrets cache la mystérieuse relique? Quelle set la motivation de ces redoutables poursuivants, prêts à tout pour se l'approprier? Et surtout, surtout, qui sont les enfants d'Erebus?

Les enfants d'Erebus #1
Jean-Luc Marcastel

Editeur : J'ai Lu
Parution : 12 mars 2014
Genre : Aventure/Science-Fiction YA
317 pages
Série terminée en 3 tomes


4.5/5


Une lecture plus que passionnante dans les tréfonds de la France où il est question d’un objet mystique, source de toutes les convoitises. Un mélange entre récit d’aventure et « thriller ésotérique », Jean-Luc Marcastel m’a fait voyager et vibrer d’anticipation avec  « Les enfants d’Erebus ».

Un récit dans un récit. Qui plus est bien mystérieux et pourtant pas si inconnu que ça. En effet, il est difficile d’oublier le travail de Lovecraft dans « Les montagnes hallucinées » qui transparaît aussi angoissant dans ce livre de Jean-Luc Marcastel que dans l’original. Malgré l’avoir lu il y a quelques années, je ne peux oublier cette atmosphère si particulière et si bien transposée. Rassuré vous, il ne s’agit que d’un passage et il n’est pas indispensable d’avoir lu « Les montagnes hallucinées » pour comprendre ce livre.
Ainsi, je me suis tout de suite sentie happée en Antarctique (continent qui me fascine qui plus est) en revivant ma lecture de Lovecraft.
Ce froid, ce mystère, ces grottes – bref, un pur régal.

Ensuite, il y a cette demeure où Jade vit entourée d’antiquités d’un autre temps, d’un autre monde… Une ambiance calfeutrée qui sied très bien à cette histoire. Celle d’un père explorateur anthropologue qui forme sa fille contre son gré afin de protéger ce qui doit l’être.
Cette intrigue autour d’une énigme liée à un voyage d’exploration passé dont presque tous ont trouvé la mort. J’ai des frissons rien que d’y repenser et ce n’est pas pour me déplaire.

J’ai beaucoup apprécié les personnages qui présentent une profondeur de caractère très intéressante. Malgré son jeune âge, Jade est une héroïne plaisante à suivre. Ce n’est pas tant l’impétueuse Jade ou l’intriguant valet de pied mais bien l’ensemble que forment cette panoplie de figurants qui enrichit un récit déjà bien fourni en aventure.

Quand à l’histoire, est à l’image de montagnes russes. Tantôt posée pour nous permettre d’assimiler les éléments de l’univers. Tantôt pleine d’actions et de situations plus mouvementées pour les personnages. Il y a certes quelques facilités prise par l’auteur à certains moments mais la fin est surprenante même si je m’y attendais un peu.


******************

Commentaires

  1. Contrairement à toi j'ai trouvé Jade un peu trop parfaite :)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire