Vicious ♣ V.E. Schwab

Victor and Eli started out as college roommates - brillant, arrogant lonely boys who recognized the same ambition in each other. A shardez interest in adrenaline, near-death experiences, and seemingly supernatural events reveals an intriguing possibility : that under the right condition, someone could develop extraordinary abilities. But when their thesis moves from the academic to the experimental, things go horribly wrong.

Ten years later, Victor breaks out of prison, determined to catch up to his old friend, aided by a young girl with a stunning ability.Meanwhile, Eli is on a mission to eradicate every other super-powered person than he can find - aside from his sidekick, an enigmatic woman with an unbreakable will. Armes with terrible power on both sides, driven by the memory of betrayal an loss, the arch-nemeses have set a course for revenge - but who will be left alive in the end?
Editeur : Titan Books
Parution : 10 janvier 2014
Genre : Science-Fiction
340 pages
(lecture VO)

Note : 4,5/5
C’est après avoir entendu beaucoup d’avis dithyrambiques sur cette auteure que je me suis enfin lancée dans la lecture de Vicious. Je sais que A darker Shade of magic va bientôt sortir chez Lumen mais je pensais bien naïvement que Vicious était un one shot, c’est pourquoi je me suis orientée vers cet ouvrage pour découvrir V.E. Schwab. Finalement, il y aura une suite (prévue en 2018) mais ce n’est pas grave parce que j’ai adoré ce livre.

Original et percutant, ce livre à tout pour plaire et rendre complètement accro.

Cette histoire est un ovni littéraire comme il est rare que j’en lise. Pour commencer, il est à signaler que les personnages sont vraiment tordus. D’une étrange manière, ils ne sont pas détestables mais ils possèdent une part d’ombre qui est dérangeante (dans le sens positif du terme). Toute morale à l’air de s’être volatilisé de la conscience des protagonistes dont chacun va vouloir mener son ambition à terme.
D’une rencontre fortuite dans un amphithéâtre universitaire va découler une fraternisation qui va casser les frontières entre la vie et la mort. Entre l’amitié et la haine.

Mais Vicious, de quoi ça parle ?

De deux étudiants surdoués qui veulent repousser les limites de la science en créant leur propre EO. Entendez par là « ExtrOrdinary person » ou plus formellement : personnes ayant développées des capacités hors du commun à l’image de superpouvoirs et ce, suite à une expérience de mort imminente. Pour atteindre cet objectif, quoi de mieux que de se servir soi-même de cobaye. Mais tout ne se déroule pas toujours comme on le souhaiterait et malgré le résultat escompté positif, les conséquences vont être dramatiques pour Eli et Victor.

Ce sont deux personnages forts et ambitieux qui ne reculent devant rien pour démontrer ce qu’ils avancent. Car si les EO sont soupçonnés d’exister, personne n’a encore réussi à le prouver et encore moins à en créer de manière volontaire.
Un peu à l’image d’un savant fou qui ne connaît pas de limite, le personnage de Victor est très troublant. De part son intelligence hors norme, il va être amené à pousser toujours plus loin ses expérimentations pour avancer ses théories. Malheureusement, dès lors que cette découverte extraordinaire va être mis à jour, sa vie va changer à tous jamais.

Mais ce n’est pas le seul. Il ressort de ces « héros » un tragique qui nous accompagne tout au long de la lecture. Cette rivalité créée de rien entre Victor et Eli est le point de départ de toute cette course-poursuite mortelle. Chacun pensant que sa vision est juste mais au final, qui est le méchant de l’histoire ? Eli parti en chasse, croyant que les EO sont des abominations dont il faut absolument évincer la terre ? Ou Victor qui a voulu les créer, se retrouvant 10 ans plus tard à vouloir stopper Eli par esprit de vengeance après de longue années de prison pour avoir retenté l’expérience sur la mauvaise personne ?
Jalousie, rivalité, amitié, entraide…autant de sentiments qui se bousculent dans une même relation.

C’est ainsi que VE Schwab développe une psychologie très travaillée pour en faire des personnages tellement aboutis qu’on aurait presque l’impression qu’ils sont réels mais que l’on ne sait pas si on doit les détester ou les soutenir dans leur vendetta. Que la fiction de ce livre pourrait être un compte-rendu scientifique avéré tant les informations apportées pour étoffer les dires paraissent crédibles.

De plus, la temporalité si particulière de la narration ajoute encore une note mystérieuse à ce roman de « super-héros ». En effet, dès la première page, un compte à rebours est lancé depuis 10 ans en arrière avec l’appréhension d’arriver à Today tout en revenant de temps en temps au présent-passé. Ainsi, ces flashs-back sont bien menés et ne perturbent en rien le rythme du récit. Ce cheminement pour connaître le fin mot de l’histoire nous rend fébrile durant plus de la moitié du roman. Certes, il y a des passages plus lents où on ressent un certain relâchement de l’intrigue mais on a tellement envie de dénouer le mystère que les pages défilent sans cassure.
Le roman est axé sur Victor mais c’est à double tranchant car notre perception est déformée par le point de vue que nous impose VE Schwab.
La fin est aussi mémorable car c’est à ce moment que l’on se rend compte de toute la complexité qu’il a fallu pour raconter cette histoire. Comment l’auteure crée un retournement de situation qui a toujours été là ! C’est-à-dire que ce n’est pas l’action qui se déroule qui nous chamboule mais bien la réalisation que l’on nous a dupé tout du long. En fait, notre jugement était biaisé dès le début.

Enfin il est noté que l’ambiance malsaine qui entoure la lecture est sans rappeler le contexte qui se joue au sein de ses pages. Un affrontement pour la vie…pour la mort. Une aura sombre enveloppe les personnages sans savoir pourquoi. La vie après la mort n’est pas sans prix et si cette expérience menait à la perte de son humanité, que resterait-il ? Comment vire en société lorsque l’on ne ressent plus d’empathie pour les autres, avec un seul objectif en tête ? Comme une obsession.

J'ai donc lu Vicious de cette auteure et je ne compte pas en rester là car ce livre était tout simplement génial. L'histoire se lit très bien, avec beaucoup de développements et les personnages sont fascinants. Prochaine étape ? A darker shade of magic qui attend déjà tranquillement dans ma PAL.


Commentaires

  1. Ça a l'air pas mal, il me tente bien. Je m'apprête à commencer la saga Shades of Magic dans la semaine. Alors si ça me plait au niveau de l'écriture, pourquoi pas Vicious?
    Je ne savais pas non plus que c'était un premier tome, alors maintenant je pense que j'attendrais un peu avant de l'attaquer ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'attendre 2018 c'est long mais Vicious peut très bien se terminer ainsi. Bonne lecture avec Shades of Magic ^^

      Supprimer

Enregistrer un commentaire