Caraval #1 ♣ Stephanie Garber

Attention, ne vous laissez pas trop prendre au jeu...
Scarlett et sa petite sœur Donatella n'ont jamais quitté l'île où leur père, un homme cruel et tyrannique, les retient captives. A 17 ans, alors qu'elle est sur le point d'être mariée à un inconnu, Scarlett reçoit une lettre de Légende, le maître du jeu Caraval. Cette année Caraval aura lieu sur l'île des songes, et Scarlett est invitée! Depuis toute petite, elle rêve d'assister à ce jeu légendaire et fabuleux... Aidées par Julian, un mystérieux marin, les deux sœurs s'enfuient. Mais à leur arrivée sur l'île des Songes, Donatella st kidnappée par Légende. Scarlett entre alors dans Caraval avec Julian. Si elle ne retrouve pas sa sœur avant que les cinq nuits du jeu soient écoulées, celle-ci disparaîtra pour                                                                                                        toujours...

Editeur : Bayard Jeunesse
Parution : 8 février 2017
Genre : Fantastique Young Adult
479 pages
Série en cours (1 tome paru)

Note : 3/5
Pour ma part, Caraval n’a pas été l’explosion des sens à laquelle je m’attendais. Par conséquent, il me reste comme un goût de trop peu ou de trop de vent pour pas grand-chose qui me laisse perplexe face à l’engouement que suscite ce livre. La grande part de cette déception vient encore une fois du manque d’originalité narratif mais également dans la construction des personnages qui devient très caractéristique du young adult. Trop souvent le même schéma revient encore et encore même si des exceptions existent, ce qui n’est pas le cas avec Caraval.

Et pourtant, je trouve que Stephanie Garber fait preuve de créativité dans l’univers qu’elle construit.
Ce Caraval qui va de ville en ville avec un enjeu à chaque fois différent d’année en année. Cette fois, c’est sur Scarlett que la chance va s’abattre telle un coup de massue car, elle qui souhaitait tant y participer, se retrouve au cœur de l’intrigue du maître de Caraval avec pour objectif de récupérer sa sœur kidnappée par cette représentation circassienne.

Caraval bouleverse nos sens, joue avec le vrai et le faux pour nous mettre sans dessus dessous mais c’est un jeu malsain auquel joue les participants. Le jour devient nuit, le fade devient couleur pour nous en mettre plein la vue et les ennemis sont cachés partout pour guetter la moindre de vos réactions.
Ainsi l’ambiance qui découle de ce récit est très mystérieuse. Dès le départ on se pose plein de questions sur la raison d’être de Caraval. Surtout une fois rentré dans le jeu, on ne cesse de s’en demander le but de tout cela.

Et pourtant, les événements se déroulent comme du papier à musique. Tout est trop cadré, les personnages, mêmes secondaires, rentrent trop dans le moule avec un manque évident d’initiative et des réactions peu naturelles, trop calculées. En bref, des personnages trop parfaits qui n’ont aucune saveur.

Bien évidemment, Scarlett se pose mille questions sur ce qu’il est bien ou mal de faire. Elle pense sans cesse à sa sœur, Donatella, culpabilisant quand elle ose songer à autre chose, notamment à un certain garçon (oui, parce qu’il y a toujours un garçon beau, fort et intriguant dans ce genre d’histoire).
Les situations se déroulent sans trop de défis pour Scarlett. Le but de Caraval est d’aller d’indices en indices pour résoudre l’énigme mais pour Scarlett, j’ai l’impression que le hasard fait bien les choses. Je regrette qu’il n’y ait pas eu plus d’obstacles sur sa route car dans le cas présent, on retire tout un aspect de pression pour retrouver Donatella que j’aurais aimé pouvoir ressentir. Connaissant cela, il manque un certain effet de surprise qui ne vient jamais malheureusement.

Il y a très peu d’action ce qui personnellement ne m’a pas dérangée plus que ça mais c’est bon de la savoir car par conséquent, on n’a pas un rythme de récit très soutenu.
Ce qui rend cependant ce livre un véritable page turner, c’est la fluidité de la plume de l’auteure et le mystère qui entoure Caraval nous poussant toujours d’avantage à avancer dans l’histoire afin de savoir ce qu’il en retourne exactement.
De même que je n’ai pas vu venir le dénouement final pourtant si logique lorsque l’on est attentif.
Pour finir, et c’est un mal pour un bien, mais je trouve que les explications de la fin cassent un peu le mystère en sachant que l’univers n’est finalement pas aussi complexe qu’espéré.

En résumé, je fais partie de ces personnes qui ont plus que moyennement aimé ce livre. Et je dois dire que plus le temps passe, plus je me rends compte que je l'aime de moins en moins.

Mis à part l'univers féerique de Caraval, je trouve le reste très insipide. Scarlett est trop stéréotypée avec peu de jugeote car quand les choses sont devant son nez, elle ne les voit pas. Et puis, honnêtement, il y en a marre des insta-love. Concernant l'intrigue, ce n'est guère mieux car le jeu de piste pour retrouver Donatella est tellement facilité par l'auteur qu'il n'y a plus aucune difficulté pour Scarlett et par conséquent, pas de suspens comme on aurait pu s'y attendre. Bref, une déception pour moi.


Commentaires

  1. C'est dommage que Caraval ne t'ai pas plu d'avantage car moi j'ai bien aimé ! Ce n'est pas souvent qu'un livre nous emmêle à tel point qu'on ne distingue plus le vrai du faux, et c'est ça qui m'a plu =D

    RépondreSupprimer
  2. Je vois tellement d'avis différents que je ne sais toujours pas si j'ai envie de le lire ou non ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dirais que tout dépend de ton genre de lecture habituel ^^

      Supprimer

Enregistrer un commentaire