Le livre perdu des sortilèges ♣ Déborah Harkness


Diana Bishop a renoncé depuis longtemps à un héritage familial compliqué pour privilégier ses recherches universitaires, une vie simple et ordinaire. Jusqu'au jour où elle emprunte un manuscrit alchimique : l'Ashmole 782. Elle ignore alors qu'elle vient de réveiller un ancien et terrible secret - un secret convoité par de nombreuses et redoutables créatures. Dont Matthew Clairmont. Un tueur, lui-a-t-on dit. Malgré elle, Diana se retrouve au cœur de la tourmente.
Editeur : Le Livre de Poche
Parution : 2 mai 2012
Genre : Fantastique
840 pages

Série terminée en 3 tomes

Note : 4.5/5
Après des années de tergiversations suite à l’épaisseur de ce bouquin, je me suis enfin lancée dans la lecture de cette romance fantastique mêlant magie et immortalité. Car c’est bien de cela que traite Le livre perdu des sortilèges finalement : une romance impossible entre 2 personnes qui fondamentalement n’ont rien à faire ensemble. Et pourtant, l’alchimie fonctionne parfaitement entre eux. Il faut dire que leur éducation et leur place dans la société les dressent déjà sur un certain seuil d’égalité.

Concernant mon ressenti face à ce livre, je dois avouer que je suis de plus en plus dubitative. Sur le coup, ce fut un coup de cœur car l’univers a su m’envoûter et ce, jusqu’à la dernière page. J’ai été séduite par l’ambiance chaude et réconfortante du roman, la plume fluide de l’auteur de même que ces personnages si matures. Et je crois qu’en y repensant, c’est bien ça qui me chiffonne le plus.

Cette érudition qui se dégage de Diana et Matthew permet d’apporter une profondeur au récit ainsi qu’une crédibilité évidente aux recherches alchimiques de Diana. Par conséquent, le fait d’avoir des personnages instruits donnent un ton plus solennel au roman mais en se vantant un peu trop, Deborah Harkness fini par perdre son lecteur à force d’emphase à leur sujet. Au fil des pages, cela devient de plus en plus lassant car on dirait qu’aucun obstacle ne peut les arrêter. Ils ont toujours réponses à tout, faisant étalage de leurs connaissent tel un puit sans fond et c’est limite agaçant. De plus, je peux comprendre le vouvoiement en début de roman car le statut des personnages s’y prêtent bien. Cependant, j’aurais souhaité qu’après tant d’intimité ces derniers s’autorisent un tutoiement qui les feraient passer pour de vrais amants et pas des gens de la haute société qui se la jouent formel constamment. Cette distance qui se crée est certainement voulue par l’auteure et correspond bien au ton donné mais à l’heure actuelle, cela reste bizarre lorsque l'on n’y est pas habitué.

D’autant que certaines situations sont pour le moins aberrantes. Sans vous spoiler, disons que Diana parle de son « fils » concernant un personnage vampire vivant depuis des siècles et qu’elle vient tout juste de rencontrer. Franchement, je ne sais que penser du bienfondé de ce genre de réflexions.
Certes, les personnages sont hors du commun mais en refermant le roman, je trouve que les ficelles tirées sont trop évidentes. Finalement, l’histoire avance peu hormis la romance et la quête de l’Ashmole 782 passe au second plan.

Et pourtant, le début de l’histoire a carrément su me happer dans les tréfonds du mystère entourant une livre magique que peu de personnes ont pu approcher. Ainsi, on aurait pu se plonger dans l’historique si particulier d’une sorcière redécouvrant ses pouvoir et son héritage mais ce n’est pas le cas. Seuls donc ces passages auront eu la capacité de capter mon attention jusqu’au bout car finalement, ces 800 pages renferment du déjà vu en termes de romance paranormale avec trop de longueurs qui viennent alourdir un récit déjà riche et détaillé.


Bref, j’ai bien aimé ma lecture tant que j’étais plongée dans l’histoire. On ne peut pas spécialement parler d’intrigue mais la plume nous transporte dans les recoins brumeux d’une histoire assez plaisante finalement mais qui tout bien réfléchi, n’est pas si extraordinaire que cela. 

Commentaires

  1. Suis pas sûre le lire ce roman, bien que le résumé m'attire à la base ! :D

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire